Le filigrane et son vocabulaire

Qu’est-ce que c’est un filigrane ?

Un filigrane est un objet moulé. Une feuille de papier est un objet moulé, obtenu à partir d’une pâte liquide dans un cuve et remonté à travers une grille finement serrée (forme).

Une feuille de papier montrant un filigrane en transparence est un objet doublement moulé, ou plus exactement moulé en deux temps : un fil métallique a été modelé sur la forme, et le filigrane ainsi formé a été accroché sur la forme qui donne naissance à la feuille de papier.

Typique du papier occidental, le filigrane fait son apparition vers la fin des années 1280 en Italie. On l’utilise pour marquer une feuille de papier, en indiquant à la fois le format, la qualité et la papeterie d’origine ; la complexité augmente au fur et à mesure que le temps passe : le filigrane change de position sur la feuille, des contremarques commencent à compléter le marquage de la feuille, les motifs sont réutilisés et modifiés pour garder la qualité distinctive de la marque.

Faisant partie du moule final qui forme le papier, le filigrane ne peut pas être analysé sans tenir compte de la feuille qui l’héberge. C’est une relation bidirectionnelle : le filigrane identifie la rame de papier et la feuille de papier identifie le filigrane. Devant une feuille de papier filigranée dont on ne connaît ni la date ni la localisation, le filigrane devient un élément utile, pourvu qu’on prenne en considération aussi la feuille entière, parce qu’un même motif pourrait se retrouver sur les feuilles de rames diverses, formées à des moments différents.


Le vocabulaire du filigrane

  • cadre = outil en bois, qui délimite la forme quand elle est plongée dans la cuve
  • cuve = le conteneur avec la pâte de fibres végétales d’où le papier est produit par les ouvriers
  • plongeur = l’ouvrier qui plonge le cadre dans la cuve
  • coucheur = l’ouvrier qui renverse le papier ressortant de la cuve sur la poste
  • poste = l’ensemble des feuilles formées à la cuve, déposées l’une sur l’autre, en alternance avec des feutres
  • feutre = morceau de tissu, interposé entre deux feuilles à peine formées à la cuve
  • forme = structure métallique, laissant son empreinte distinctive sur la feuille, composée par les éléments suivants :
    • pontuseau = support triangulaire en bois, parallèle aux côtés courts de la forme
    • chaînette = fil métallique noué ou tressé perpendiculairement à la série des vergeures, pour les bloquer, liaison avec un pontuseau
    • chaînette supplémentaire = fil métallique noué ou tressé perpendiculairement à la série des vergeures, sans le support d’un pontuseau, souvent utilisé pour fixer mieux le filigrane
    • vergeure = fil métallique (alliage de cuivre ou bronze), aligné dans une série de fils parallèles aux côtés longues de la forme
    • tranchefile = fin fil métallique placé entre les derniers pontuseaux et les côtés courts de la forme ; aucun pontuseau ne le soutient.

Le vocabulaire en images des étapes de la fabrication du filigrane et de la feuille est ici :

Faire le filigrane

Faire la forme

A la cuve